Chronique de "Pour vous servir" de Véronique Mougin

NOTE : ♥♥♥


Auteur : Véronique Mougin
Editeur : Editions Flammarion
Sortie : 6 mai 2015
Masse Critique de Babelio

Résumé :
«Gouvernante : nom féminin. Personne qui gouverne, qui a le pouvoir en main. Tu parles ! C'est le plumeau que j'ai en main, moi. Je suis celle qui repasse les robes sublimes de Madame, celle qui sert les invités de Monsieur. Personne ne me remarque mais dans l'ombre je les étudie, ces drôles d'oiseaux. Au lieu de faire domestique, j'aurais pu travailler au Muséum d'histoire naturelle.» Aristocrates maniaques, héritière hystérique, intégriste passionnée, industriel névrosé, sénateur épicurien... Leurs points communs : ils sont riches, très riches, et leur gouvernante c'est Françoise. Après vingt ans d'une carrière silencieuse, la voilà qui raconte sa vie et la leur, avec une réjouissante malice. Des hôtels particuliers de Neuilly aux châteaux du Luberon, elle nous entraîne dans les coulisses de ce théâtre contemporain. Mais quelle mouche a bien pu la piquer ?


*** MON AVIS ***

Un roman assez surprenant, qui nous plonge en plein cœur de la bourgeoisie et des riches sous toutes leurs formes !

A travers cette histoire, racontée un peu comme un journal de bord, Françoise nous raconte sa vie chez les riches, son job, ses atouts, ses défauts, la relation qui en a découlé avec son mari, son fils.

On se laisse rapidement embarquée dans les péripéties de Françoise. La façon dont elle nous raconte ses aventures est à la fois amusante, rythmée, bien menée. Il y a des situations très drôles, d'autres un peu moins, avec des patrons vraiment goujats. Chaque employeurs qu’elle nous décrit est différent, et de part cette différence, elle acquiert à chaque fois de l'expérience, et un nouvel aspect de son travail de gouvernante. Ce que j'ai trouvé original, c'est qu'à chaque début de nouvel emploi, il y a la description de son contrat de travail. Il est intéressant de voir l'évolution dans son job, et les différences de salaire.

Au contact de ses employeurs, et de la mauvaise volonté de son mari face à ce job imposé (vous verrez comment ils en sont arrivés à cette situation professionnelle), Françoise ouvre les yeux, voit le monde différemment.

Au fil des mots, des expériences, Françoise nous dissèque ses patrons, elle est tantôt moqueuse, tantôt douce, tendre. Elle nous dévoile les excentricités et les particularités de ce monde de riches, fait de préoccupations bien différentes des nôtres. Elle nous les présentes, nous décrit leurs habitations, nous expose ses doutes, ses craintes, ses incertitudes, mais aussi ses moments de joie ou de complicités fugaces.

Je tire mon chapeau à Françoise qui est très patiente, et fait preuve d'une incroyable bonté !

Le roman est très bien écrit, rythmé, un style très fluide, c'est un mélange d'humour et de vérités, de découvertes. J'ai pris plaisir à suivre Françoise dans ses différentes expériences, j'ai bien ri devant certaines excentricités, et je me suis un peu indignées aussi parfois devant le manque de correction et de sympathie de certains patrons. Un travail pas évident, où l'on doit faire preuve de confidentialité, de patience, et de beaucoup de tolérance !

Un bon moment de lecture, avec tantôt le sourire aux lèvres, tantôt les sourcils froncés. Un livre divertissant, émouvant parfois, d'actualité éternelle, un humour manié avec beaucoup de finesse et de causticité.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"