Chronique de "Dans chacun de mes mots" de Tamara Ireland Stone

♥♥♥♥♥/5 *** COUP DE COEUR ***

Auteur : Tamara Ireland Stone
Editeur : Hugo Roman New Way
Sortie : 7 avril 2016

Service Presse

Résumé :
Samantha Mc Allister est une fille comme les autres. Du moins en apparence. Elle cache un secret que ses amies, passionnées de mode et de soirées pyjama, ne pourraient pas comprendre : Sam est envahie d'angoisses et de sombres pensées qu'elle n'arrive pas à contrôler. Chaque acte, chaque prise de parole est un véritable calvaire. Pas évident quand on fait partie d'un groupe où tout fashion faux-pas ou crush sur le mauvais mec fait l'objet d'un raz-de-marée de critiques. 
Mais un jour, Sam rencontre Caroline... Enfin, elle peut rester elle-même, voire se confier sur ses séances hebdomadaires chez le psy. Très vite, Caroline fait découvrir à Sam un lieu secret caché sous le gymnase du lycée : le Club des poètes, où chacun peut monter sur l'estrade et réciter ses créations. Peu à peu, Sam se prend presque à se sentir " normale "... Mais pourquoi AJ, le mystérieux guitariste du groupe, ne semble-t-il pas accepter sa présence ? Sam devra-t-elle une fois de plus tout remettre en question ?



*** MON AVIS ***

Ce roman est sublime. L'auteur, dans chacun de ses mots, dans chacune de ses phrases, a réussi à m'emporter dans un tourbillon émotionnel assez intense.

Nous découvrons la vie de la jeune Samantha Mc Allister. Une jeune fille en apparence comme les autres. Comme dit dans le résumé, en fait, elle souffre de nombreuses pensées sombres, dures, obsessionnelles, et vit en permanence avec l'angoisse, l'angoisse de parler en public etc...

Le sujet est très bien traité, sans tomber dans le tragique, mais avec pudeur et réalité, sincérité et émotion. Pour Samantha, sa rencontre avec la mystérieuse Caroline va changer sa vie. Ainsi elle découvre le Club des Poètes. Ce club sera son exutoire, sa liberté. Mais rien n'est jamais simple, et tout ne se fera pas en douceur. Au sein de ce club, elle rencontrera AJ, jeune homme avec lequel elle se créera une belle relation, après bien des déboires et surtout après LE pardon dont elle devra faire preuve. Elle côtoiera des gens comme elle, chacun avec son histoire, plus ou moins douloureuse, tous un peu cabossés par les aléas de la vie, tous avec des esprits torturés....mais chacun avec l'envie de s'en sortir, d'avancer et de faire avec.

Les poèmes égrenés tout au long du roman sont d'une beauté naturelle, directe, franche. Ils expriment ce que ces jeunes ressentent, c'est leur déversoir, leur lâcher-prise, leur évasion...la possibilité d'être eux-mêmes, sans se cacher des autres, dans cette Société où le paraître reste l'essentiel.

Page après page, nous suivons les différentes étapes émotionnelles que subi Samantha, nous devenons spectateur de sa remise en question, de son mieux être qui émerge lentement, et surtout cette relation de confiance, d'amitié et d'amour qui se construit doucement avec AJ.
Nous écoutons ses séances avec sa psy, qui nous révèle bien des choses sur elle, sa relation avec ses parents, sa sœur, son club des 8...sa vie.

La plume de l'auteur est douce, honnête, sans fioriture. A travers les lignes qui composent ce roman, elle arrive a nous faire éprouver intensément ce que vit Samantha, et, petit à petit, nous nous confondons avec elle, ressentant chaque angoisse, chaque joie, chaque doute, chaque peur.

Cette notion de Club des Poètes est un concept que j'ai énormément apprécié. J'aurai aimé qu'il en existe un comme ça pour moi, dans mes années lycée. C'est une belle façon de se libérer de ses chaines, de s'oxygéner l'esprit, mais c'est aussi un lieu d'amitiés profondes, sans jugement, sans critique, où vous pouvez être ce que vous êtes, sans vous cacher.

En bref, vous allez être au cœur du tumulte intérieur de Samantha, de sa relation avec ses soi-disant amies, avec lesquelles le paraître est le juste, de sa relation avec ce club et les personnes qui le compose, avec lesquels la notion de liberté est primordiale et où être soi est le juste. 
La fin du roman est très poignant, la détresse finale de Samantha est bouleversante, sa prise de conscience sur Caroline un vrai choc, son amour pour AJ une bouffée d'oxygène en même temps qu'un sentiment de peur, de rejet face à cette terrible vérité. Samantha va faire preuve d' une grande avancée sur elle-même dans ces dernières pages et d'un grand courage. L'écriture de l'auteur nous raconte tout ceci à merveille, avec des sentiments à foison, des émotions qui vous prennent aux tripes et vous révèlent une vérité assez effroyable sur la reconnaissance individuelle au sein de l'école, basée sur de faux-semblants.

Un vrai coup de cœur pour ce roman qui m'a beaucoup troublé, qui m'a fait vibrer et dont j'ai affectionné chaque passage au sein du Club des Poètes, savouré chaque morceau de la relation de Samantha et AJ. 

Un roman qui m'a bouleversé de bien des façons et dont je vous conseille la lecture.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"