Chronique de "Les combats du coeur" d'Alain Stoeffler

*** IMMENSE COUP DE CŒUR ***



Auteur : Alain Stoeffler
Editeur : Editions Anne Carrière
Sortie : 7 mai 2014

Résumé :
Pour les 90 ans de son arrière-grand-père, Alexis veut lui faire un cadeau surprise : il sent bien que le vieil homme, s'il avait le don d'écrire, aimerait laisser une trace et raconter ce qui a marqué son existence. Alexis lui offre donc les services d'un écrivain public, pour l'aider à rédiger ses mémoires et à coucher sur le papier ses souvenirs, notamment ceux de la guerre de 1914-1918, dans l'enfer des tranchées. Au milieu de tant d'inhumanité, deux jeunes hommes avaient tissé un lien tendre qui leur permettait de s'épauler et de surmonter l'horreur, une amitié admirable dont veut désormais témoigner le vieillard. L'amour emprunte parfois des chemins de traverse qui obligent au secret... Ce roman est une merveille de délicatesse, d'émotion et de sensibilité.



~ MON AVIS ~

Ce roman est pour moi exceptionnel, il m'a bouleversée, émue, touchée. Il est d'une beauté époustouflante, m'a procurée un nombre incroyable d'émotions, intenses, puissantes, au-delà de la raison. Il m'est très difficile de vous retranscrire exactement mon ressenti, car à l'heure où je vous écris ces quelques lignes, mon cœur palpite encore à la pensée de ce vibrant roman.

Le résumé est parfait pour vous aiguiller sur la teneur de ce livre.

Vous allez faire connaissance avec Raphael, Bertrand, Aurélien, Alexis et Philippe. Ces personnages sont le cœur de ce récit bouleversant, ils en sont les principaux acteurs.
Philippe va donc écrire le récit de Raphael, l'arrière grand-père d'Alexis.

Vous verrez qu'il y a un beau parallèle entre l'histoire de Raphael et celle de Philippe et d'Alexis.
Le roman est raconté du point de vue de Philippe. Il nous raconte ses entretiens avec Raphael, mais aussi ce lien qui s'instaure avec Alexis, cette complicité évidente, immédiate, que vous verrez évoluer au fil des pages.

Lorsque Raphael nous dévoile ce passé si précieux pour lui, qui commence au début de la guerre 14-18, je peux vous dire que c'est d'une déchirante réalité, tant il ne nous épargne rien de ce qu'il s'est passé, des choses que l'on ne peut même pas imaginer. Puis, au milieu de ce chaos, de cet enfer, une personne viendra éblouir de sa lumière, de son attachement, de sa dévotion, cette vie si dure, si rude. Un espoir auquel on se rattache, auquel on se raccroche, pour surpasser toutes les horreurs, toute la peur, toute la souffrance, pour donner la force et le courage.

Je souhaite vous laisser tout découvrir par vous-même, car ce roman se ressent, se vit, et c'est pourquoi je vais arrêter de vous parler de l'histoire en elle-même.

La plume de l'auteur est sublime, fluide, d'une tonalité parfaite, parfois poétique, parfois désuète, et si vibrante d'émotion. Un récit au langage soutenu, enrichissant, beau. La narration est toute en délicatesse, sensibilité. Chaque mot est un coup au cœur, un coup à l'âme, qu'il soit joyeux ou triste. Cette histoire, mêlant avec brio passé et présent, vous procure des sensations incroyables, puissantes. La tristesse, l'horreur, la joie, l'espoir, mais surtout l'amour, l'amour avec un grand A, voilà ce que vous découvrirez avec ce livre, mais bien plus encore, vous pouvez me croire.

Chaque personnage a su me toucher à sa manière, avec sa sensibilité, son émotivité, sa spontanéité, sa candeur, son obstination, et surtout avec tout cet amour qu'ils savent dégager et donner, donner sans compter, comme une offrande. Le plus émouvant pour moi fut Raphael, dans sa façon de se livrer, de se libérer, et cette déchirante lettre qu'il a écrite qui m'a fait énormément pleurer tant elle était sincère, vraie, honnête. Cette façon qu'il a eu de se mettre à nu sur ses sentiments, sa vie, m'a chamboulée.

L'enfer de la guerre, mêlé à l'amour des cœurs, vous donne un savoureux cocktail parfaitement dosé par l'auteur, le tout entremêlé à la réalité du présent et aux sentiments de Philippe et Alexis.
La fin du roman est magnifique, le parallèle troublant, le passé et le présent se rejoignant enfin pour un futur qui s'annonce sous le signe de l'amour.

En bref, je vous conseille absolument de découvrir ce roman. Et je m'excuse par avance si je me suis répétée, ou si parfois mes phrases semblent alambiquées, mais il m'est très difficile de retranscrire mes sentiments envers ce récit. Il m'a carrément ébranlée, mais de la bonne façon. 

Pour finir, tout ce que j'ai à vous dire c'est que ce roman est sublime, tout simplement. Bouleversant. Poignant. Déchirant. Une histoire d'amour au-delà du temps. Un hommage vibrant. J'ai pleuré, j'ai sourie, j'ai été émue, remuée.

Un roman qui restera dans mon cœur, que je relirai à l'infini avec, je pense, toujours cette même intensité émotionnelle.

Un coup de cœur qui a su toucher mon âme.

Un titre parfait pour ce roman.

Merci infiniment.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"