Chronique de "Boulevard des Solitudes" de Paula Stefan & Alessia Dan



Auteurs : Paula Stefan & Alessia Dan
Editeur : Mix Editions
Sortie : 24 novembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Lancé à toute allure sur sa moto, Olivier manque de renverser Laurent et chute. Lorsque ce garçon trop blond aux yeux trop bleus l'aide à se relever, Olivier sait déjà que sa vie vient de se jouer sur un coup de frein. Pour Laurent, fuyant le domicile familial et l'indifférence paternelle, les choses sont moins évidentes. Le temps d'un été perdu au coeur des années 70, ballottés par une société en plein bouleversement, les deux garçons vont se croiser, apprendre à s'aimer, à se déchirer, à se retrouver. À dire adieu à l'enfance pour devenir des hommes avec l'azur de la Méditerranée pour seul témoin.



~ MON AVIS ~

Un très beau roman qui a su me toucher, tant par ses personnages que par son atmosphère. C'est un roman qui nous raconte la rencontre foudroyante d'Olivier et Laurent. Deux jeunes qui souhaitent échapper au domicile familiale, deux jeunes aux maturités différentes, deux jeunes qui vont se chercher et se trouver.

Ce récit est bouleversant, nos personnages touchants. Laurent, jeune garçon de 16 ans, un peu naïf, un peu paumé, se cherche dans sa vie d'adolescent, se cherche dans son corps. Au gré des rencontres, parfois éphémères, parfois marquantes, qui jalonneront sa jeunesse, il en ressort toujours grandi, plus sûr de lui.
Sa fugue le construit autant qu'elle le détruit.
Sa rencontre avec Olivier est un tournant, bien qu'il ne le sache pas encore. Cette rencontre sera un grand questionnement intérieur fait de doute, de peur, de fuite.
Une autre rencontre le marquera à jamais, c'est celle avec Alexia. Alexia, jeune femme mûre, avec qui il entretiendra une relation quelque peu ambiguë. Ces deux-là auront un très bon contact, se confieront énormément, et au final s'aideront mutuellement, sans vraiment le savoir.

Olivier est une personne qui m'a plu, quelqu'un d'assez honnête, spécial. A vous de découvrir son personnage dans son intégralité.

Il y a beaucoup à dire sur ce livre, qui porte parfaitement son titre. Car au-delà de cette jeunesse, au-delà de cet été qui déterminant pour Laurent et Olivier, c'est plus que tout la rencontre de deux solitudes qui se comprennent, de deux cœurs malmenés, abîmés, qui essaient de trouver leur voix, deux âme blessées qui vont, miette à miette, découvrir toute l'étendue de leur sentiment, toute l'étendue de la douleur d'aimer en cette époque où tout change, où tout est en plein bouleversement. Une dure réalité qui s'abat sur eux et qui aura des conséquences désastreuses. 
Cette réalité qui fera d'eux des adultes précoces subissant un manque, une simple moitié d'eux, un cœur incomplet qui va s'égarer pour chercher ce petit bout d'amour qui manque.
Puis, le hasard s'en mêle, ou bien est-ce le destin...

Olivier et Laurent vivent une relation parsemée d’embûches, de disputes, une relation qui verra fleurir entre eux des mots durs, blessants, déchirants. Des réactions provoquées par leur peur, peur de la nouveauté, peur de ces sentiments qui naissent, au creux du ventre de Laurent, peur d'être ce qu'il est.
Ils se trouvent, se perdent, se retrouvent, s'aiment, se consument, se blessent. Une histoire d'amour faites de hauts et de bas, une histoire d'amour compliquée, belle.
Quand Laurent et Olivier se confient, quand ils avouent leur sentiment, c'est beau, c'est poignant. Quand ils nous confient leur douleur face à ce qu'ils ont vécu, c'est sublime, intense.
La finalité de leur histoire est...époustouflante.

Les personnages secondaires font partie intégrante de l'histoire et joueront des rôles déterminants dans l'évolution et la relation de Laurent et Olivier. Ce sont des personnages tout aussi passionnants que nos principaux et vous font ressentir des émotions contradictoires. Vous verrez pourquoi.

Un texte bien mené, bien construit, complet. Les descriptions qui jalonnent les pages sont réalistes et vous donnent l'impression d'être sur la côte, avec nos deux protagonistes, de voguer à leurs côtés, de sentir l'odeur du paysage qui s'offre à leurs yeux, d'entendre les clapotis de la mer...Un régal absolu.

Ce texte est d'une grande maîtrise, même si l'on peut trouver parfois l’écriture un peu désuète, un peu soutenue pour des jeunes de cet âge, mais qui au final s'accorde à merveille avec l'époque du roman. Un roman sublime, prenant, riche en émotion. Assez bouleversant. Une plume maîtrisée, élégante, soutenue, parfaite, juste. 
C'est une histoire peu commune qui nous montre beaucoup de choses sur la société à cette époque-ci, sur les parents, sur l'impact que peut avoir un amour si sincère, si puissant, les aléas et les errances de la jeunesse, quand on se cherche, quand on se fait le déni de ses vrais sentiments, de ce que l'on est, puis, plus tard, ce trou laissé béant et qui fait partie intégrante de vos prémices d'adulte.

Bref, à découvrir absolument. Et bravo pour la couverture qui est tout simplement sublime et juste.






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"