Chronique de "Le supplément d'âme" de Matthieu Biasotto

*** SURPRENANT ***


Auteur : Matthieu Biasotto
Editeur : auto-édition
Sortie : décembre 2015


Résumé :
Je ne me souviens de rien. J’ai tout oublié ou presque. 
Mon existence s’est arrêtée brutalement et la mort ne me veut pas. 
Je ne peux pas revenir. Je ne veux pas mourir. Pas pour l’instant. 
Pas avant que je ne comprenne ce que je suis. Ce que j’ai fait. Ce que mes proches ont comploté, dit ou pensé. 
Pas avant d’avoir saisi le sens de ma vie. Je voudrais découvrir ce qu’il s’est passé, savoir comment j’en suis arrivé là. 
Avant que l’on vienne me débrancher. J’erre dans une expérience parallèle qui m’échappe. 
Je suis Thomas. Thomas Garnier, et la seule question qui me hante est : Vais-je pouvoir encaisser la vérité ?



~ ~ MON AVIS ~ ~


Un roman qui nous tient en haleine jusqu'au bout, qui nous dirige dans une direction, pour ensuite nous aiguiller dans une autre. Un roman psychologique fort émotionnellement, autant pour son personnage principal et que nous, lecteur.

A travers ces quelques pages, nous suivons Thomas, son cheminement pour connaitre la vérité, pour savoir ce qu'il fait encore sur Terre, pour savoir ce qui lui arrive et pourquoi.

Le texte est riche en rebondissements et en surprises. Sa construction nous fait sauter du présent au passé, un passé fait de chroniques, d'instants clés, d'instants qui sonnent comme un coup de poignard pour Thomas, d'instants qui révèlent à cet homme ce qu'il a été, ce qu'il a fait, ce qu'il est.

Page après page, nous pouvons nous poser la question de savoir si nous regrettons les choix que nous faisons, si notre vie nous convient, si les bonnes choses sont accomplies, mais surtout pour qui ? pour quoi ? ne passons-nous pas à côté des choses essentielles ? de l'amour ? du bonheur d'être ensemble ? du bonheur de partager ?
Je dois dire qu'à la découverte du personnage de Thomas, de ce qu'il est, de ce qu'il a fait, je l'ai trouvé détestable, imbu de lui-même, égoïste, arrogant. Puis, au fil de ma lecture, j'ai compris, j'ai compris cet homme si complexe, cet homme qui fini par s'enliser dans ce qu'il croit être juste, être bon pour lui et sa famille, pour son entreprise. Un homme qui ira loin, très loin, pour tout sauver, pour gagner plus, toujours plus. Et au final, et bien sa prise de conscience me l'a rendu attachant.

Matthieu nous confit ici un thriller psychologique fort, déroutant. Un univers qui vous entraîne dans un au-delà troublant, où ni la mort ni la vie ne veut de vous, où vous puiserez au fond de vous-même pour trouver la solution et espérer.
Les personnages secondaires deviennent des principaux tant leur présence et leurs actions sont utiles au récit, le rendant complet dans sa description d'un Thomas qui se cherche, qui creuse au fond de sa mémoire pour trouver ses réponses, sa rédemption.
J'ai eu un petit coup de cœur pour Tomato. Il m'a touché et ému par son calme, sa simplicité, sa désinvolture, son air absent mais bien présent.

La plume de l'auteur est un régal, une plume qui se renouvelle pour s'adapter parfaitement au ton du récit, une plume juste, percutante, franche, qui vous transmet par petites touches un nombre incalculable d'émotions, de réactions, de stupéfaction. Une plume parfois dure, violente envers son personnage. Une plume qui sait également se faire plus douce, plus mélancolique.

Bref, un excellent roman, qui malgré quelques fautes, m'a conquise, m'a happée du début jusqu'à la fin. Et cette fin, et bien je ne m'y attendais pas. Matthieu a réussi à me faire croire certaines choses pour finalement m'en révéler une nouvelle qui m'a complètement estomaquée. 
Un récit addictif, bien mené, sans aucun temps mort, où la seule chose qui vous préoccupe est de tourner encore et encore les pages, d’engloutir l'encre qui se forme sous vos yeux, de déchiffrer les mots couchés sur le papier, pour vous amener le plus vite possible au dénouement, à la vérité, une vérité entre songe et réalité.

J'apprécie beaucoup l'impact que peux avoir ce texte sur nous-même, à réfléchir à nos actes, à voir où sont nos priorités, nos valeurs, à essayer de ne pas se laisser engloutir, au risque de perdre le plus important, le plus essentiel.

Un triller original, surprenant, troublant, addictif et touchant. A découvrir.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"

Chronique : "Une vie à t'attendre"