Chronique de "Histoire d'aimer M/M - Nouvelle : Neuf mois" de Thémys Eridine

♥♥♥♥♥/5



Auteur : Thémys Eridine
Editeur : auto-édition
Sortie : 13 janvier 2016

Service Presse Auteur

Résumé : 
Cédric Davis et Jérôme Canan sont deux hommes qui n'auraient jamais dû se rencontrer. L’un est commissaire, gay assumé et le second est architecte et, pas du tout gay. Lorsqu’Alexandra annonce à son père Cédric qu’elle s'est mariée, il part directement retrouver le père de son futur-ex-gendre dans l'intention de faire annuler le mariage de leurs enfants. Mais, rien ne se passe comme prévu... 

Série "Histoire d'aimer" (Cette histoire est celle des personnages secondaires apparus dans l’univers fictif d’Eleven. Il n’y a aucune obligation de lire Eleven, l’histoire a été écrite de manière à être indépendante.)



*** MON AVIS ***

Cette nouvelle est délicieuse, elle m'a totalement fait déconnecter et passer un moment très agréable.

Je ne vais pas vous refaire le résumé, donc je dirai que nous suivons Cédric et Jérôme dans ce qui s'appelle un coup de foudre, mais à reculons.

Cédric, bien décidé à faire annuler le mariage de sa fille, rencontre à cette occasion le père de son gendre. Cédric est un policier un peu bourru, qui s'énerve facilement. Sa rencontre avec Jérôme, le père de son gendre, est quelque peu hilarante. Après quelques joutes verbales bien salées, nous avons droit à la fameuse scène de la ceinture, celle évoquée dans "Eleven" : enfin nous savons ce qui s'est passé, et je peux vous dire qu'elle est top et que j'ai bien ri !

Jérôme est un homme calme, tempéré, qui a besoin de s'éloigner pour réfléchir. Alors, quand il s’aperçoit qu'il éprouve des choses pour Cédric, il a ce désir de se réfugier en lui-même, de prendre du recul, pour faire le point, et surtout pour savoir ce qui lui arrive et quoi faire.

Bref, je ne vais pas tout vous raconter, car cette histoire vaut le détour.

Ce qui est intéressant, c'est que l'auteur a brillamment réussi à faire de cette nouvelle un parfait parallèle à son roman "Eleven", car cette histoire se passe en même temps qu'Eleven, du coup, pour ceux qui l'on lu, nous retrouvons certaines situations qui ce sont passées dans Eleven, mais cette fois du point de vue de Cédric et Jérôme.

Le personnage de Cédric est adorable, car sous ses airs d'ours mal-léché, de forte tête et d'homme qui ne réfléchi pas avant de parler, il cache un bon fond et un grand cœur, ainsi que de la tendresse. Avec Jérôme, si au départ tout part à vau-l'eau, il se rattrape bien, et se remet en question pour pouvoir apprivoiser cet homme sans l'effrayer.

Jérôme, troublé par ce qu'il ressent, est touchant dans sa timidité. Il est un peu gauche : il faut dire que son deuxième prénom pourrait être "Monsieur poisse", car, malgré lui, il arrive toujours à se retrouver dans des situations très embarrassantes, mais jouissives pour nous. Son besoin de connaitre les relations entre hommes lui font faire des commandes et des choses assez rigolotes. Au contraire de Cédric, il réfléchit beaucoup, il est doux, posé, plus mesuré.

Nous apercevons aussi les personnages secondaires, qui sont totalement parfaits, et apportent leur importance dans les réflexions de nos deux protagonistes.

L'écriture de l'auteur est agréable, juste, c'est frais, léger, et surtout, elle arrive à mélanger avec talent, au travers de ses mots, des instants très humoristiques et des instants plus émouvants, empreints de tendresse. J'ai beaucoup aimé ce récit, connaitre comment Cédric et Jérôme se sont rencontrés, et surtout avoir le fin mot de l'histoire sur cette fameuse scène de la ceinture, qui vaut vraiment le détour.

En bref, pour ceux qui ont apprécié "Eleven", et même pour les autres, puisque cette nouvelle peut se lire seule sans problème, il ne faut surtout pas rater ce court récit, c'est un complément parfait, mais aussi une très belle découverte. Un instant absolu de légèreté, de décontraction, avec des personnages qui ont du mordant, de la répartie, ce qui nous donne de fabuleuses joutes verbales à vous en décrocher les zygomatiques. A cet humour omniprésent, vous rajouter des instants de douceur, de tendresse, de confession, de remise en question, et beaucoup d'amour, dans tous les sens du terme.

Et petit plus : un bonus excellent sur.....vous verrez bien !

A découvrir sans hésiter.


Commentaires

  1. Merci pour ce beau retour :D

    Je suis contente que mes personnages t'aient fait rire :)

    Eridine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, vraiment ! Merci à toi pour nous faire découvrir cette rencontre entre ces deux personnages haut en couleurs !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"