Chronique de "Roses from the Death" de Jamie Leigh

NOTE : ♥♥♥♥♥ *** COUP DE CŒUR ***



Auteur : Jamie Leigh
Editeur : Stéditions
Sortie : 28 juillet 2015

Service Presse

Résumé :
Le soleil se lève à peine sur Manhattan. On est le 11 septembre 2001. Adam Queen s'apprête à débuter sa journée au siège du FBI, l'esprit déjà plongé dans ses dossiers d'enquête. A quelques centaines de kilomètres de là, Dean Marshall, Capitaine et pilote dans l'US Air Force, se trouve à bord de son F15 et vole au-dessus de l'Atlantique quand il repère des navires non identifiés voguer en direction de New-York. Moins d'une heure plus tard, deux avions de ligne percutent les tours du World Trade Center. Pour tout le monde, et plus particulièrement Adam et Dean, ce jour marquera le début d'une terrible et fascinante aventure, le commencement d'une autre vie...



*** MON AVIS ***

Un récit bouleversant où se mêlent émotion, dureté, horreur, avec un éclat de bonheur, d'espoir, de découverte et d’attachement. 

Il faut souligner également cette très belle couverture, qui reflète assez bien ce que l'on vit.

Cette histoire est poignante, et m'a touchée profondément, du fait de par les événements qui s’enchaînent et nous entraînent dans une spirale de l'inconcevable, de l'abomination, mais également par la naissance d'une belle et profonde histoire d'amour entre Adam et Dean, deux magnifiques personnages.

Une histoire d'amour qui sera une lumière dans toute cette noirceur, dans ce monde qui devient fou, comme un écho de leur espoir et de leur peur.

Entre Dean et Adam, les sentiments évoluent au fil des heures, au fil des angoisses. Leur rencontre est un peu comme tombée du ciel (et c'est peut dire !) et leur attirance se fait progressivement, du moins pour Adam, car Dean est sous le charme, et le taquine ouvertement, car il sait qu'Adam n'a jamais été attiré par les hommes. Ces petites espiègleries apportent une touche d'humour à ce récit lourd émotionnellement.

Ensemble, avec d'autres compagnons d'infortune, ils se battront pour survivent, mais aussi pour jouer au mieux leur rôle. En effet, Dean est militaire, pilote dans l'US Air Force, et Adam est au FBI. Avec aussi une femme Major dans l'armée, ils essaieront de connaitre l'ennemi, leur plan, leur objectif. En peu de jours, ce confinement forcé va tous les rapprocher, leurs peurs, leurs doutes vont être exacerbés, mais cette proximité les rassure et les rend plus forts également.

Tout au long de ce récit, nous suivons donc ce petit groupe, avec un appui particulier sur Adam et Dean. Nous avons peur pour eux, mais aussi pour tous les autres. Quand Adam et Dean sont ensemble, ils se sentent plus forts, rassurés, chacun s'insuffle ce courage et cette volonté dont ils ont besoin, et cet apaisement émotionnel qu'ils apprécient tant. Chacun fait naître des émotions nouvelles à l'autre, des émotions inconnues jusqu'à présent, des émotions tendres, agréables, douces, charnelles.

L'écriture est belle, fluide, la construction du récit agréable. A travers les mots utilisés, les expressions et le style, les émotions sont au rendez-vous, elles vous submerges. Le ton général du roman vous incite inexorablement à vous poser des questions, à vous faire réfléchir, à vous sentir humain et petit en même temps. Ce drame qui survient comme un éclair, si rapide, si foudroyant, est raconté tout de même avec pudeur, bien que la réalité de l’horreur ne nous soit pas épargnée, à travers les descriptions, les odeurs, les sensations.

J'ai vraiment affectionné cette histoire, dure, forte émotionnellement, avec cette touche d'amour, un amour fort, qui monte crescendo, qui se bat pour survivre à cette tragédie.
Adam et Dean, c'est l'amour sincère, né au cœur du malheur, au cœur d'une nouvelle vie. Cette passion, cette attirance, cet amour qui les dévorent et les fait grandir, se surpasser, est complètement libéré face à cette urgence de tout perdre. Puis, quand tout change, l'amour est encore là, bien présent, et alors c'est un nouveau combat qui se profile à l'horizon. Un combat pour se préserver, un combat pour s'aimer, pour durer, pour vivre.

A un moment du récit, mes yeux sont devenus brillants en lisant une lettre de Dean pour Adam : c'était tellement touchant, émouvant, brutale, mais aussi tellement compréhensible.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce roman pour vous imprégner de l’atmosphère, de l'ambiance, de l'histoire, car il est vraiment très bon, original, avec des personnages touchants, captivants, parfois drôles. L’horreur et l'amour qui se télescopes, s’entremêles, pour nous faire vivre un cauchemars mêlé d'espoir...que d'émotions.

L'amour qui prend vie au milieu du chaos.

Et cette fin....la lettre....les mots....Bravo et merci.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique : "Be with me"

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Une vie à t'attendre"