Chronique de "Gladiatores" de Marcus M.D.

*** COUP DE CŒUR ***




Auteur : Marcus M.D.
Editeur : Mix-Editions
Sortie : 8 septembre 2016

Service Presse Partenaire

Résumé :
Au cours d’une chasse improvisée dans les bois, Abrax, jeune prince barbare, est fait
prisonnier par un contingent de soldats romains. N’écoutant que son courage, Laucos, son
compagnon, part à sa recherche. Mais aveuglé par son amour, l’intrépide Gaulois tombe à son tour dans les filets de l’ennemi. Captifs, les deux amoureux sont envoyés à Narbonne, cité placée sous la domination de Rome, afin d’y combattre comme gladiateurs pour le compte de la maison Gradius.
Dès lors, les deux hommes n’auront de cesse de vouloir s’enfuir, quitte à se mettre en danger. Mais leur projet sera vite compromis par le sanguinaire Curion Titus Gradius, dont la soif de pouvoir n’a d’égale que la cruauté.
Le couple trouvera-t- il la force nécessaire pour survivre au funeste destin qui attend chaque
guerrier dans l’arène ?



~ MON AVIS ~

Je dois vous dire que lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai souri. Oui, j'ai souri, car j'ai eu l'impression de me retrouver chez Astérix et Obelix. Les Gaulois, la Gaule, les Romains, le village...tout est brillamment décrit et dépeins avec justesse, même le moindre détail, que ce soit au niveau des paysages, des vêtements, de la nourriture, des coutumes : parfait, à tel point que j'ai eu le sentiment d'être aux côtés d'Abrax et Laucos. Même certains prénoms m'ont fait sourire !

Puis, si la première impression est un sentiment de légèreté, et bien la suite du texte n'a rien de léger. Ce court roman, c'est une histoire d'amour, de combats (sous toutes ses formes), de survie pour celui qu'on aime, pour la liberté, pour leur liberté, et l’espoir que ses deux cœurs réunis le soit à jamais.

L'histoire d'amour est magnifique et s’entremêle à la perfection aux événements du texte. Des événements qui ne vous laisserons aucun répit, qui s’enchaînent, sans temps mort, sans fioriture.

J'ai apprécié la construction du texte, car à travers l'histoire en cours que nous vivons avec Abrax et Laucos, l'auteur nous fait revivre quelques bribes de leur amour par leurs souvenirs, leurs pensées silencieuses. Cela m'a à la fois émue et touchée.

Abrax et Laucos sont deux personnages à la forte personnalité, des hommes fiers. Et au-delà de leur courage, de leur force et de leur volonté, ce qui prime chez eux c'est la puissance de l'amour qu'ils se portent, un amour sincère, véritable, unique. Au milieu du chaos qu'ils endurent, c'est cet amour qui sera leur lumière, leur souffle.
Abrax et Laucos, couple fusionnel, couple solide, mêlant tendresse et force.

Au court de votre lecture, vous rencontrerez des personnages secondaires, des personnages qui donnent de la consistance au texte, des personnages qui soutiendront, aideront, conseilleront nos deux protagonistes, et d'autres cruels, perfides, vicieux.

Je trouve que le résumé est parfait pour vous donner juste l'envie et une vision globale du récit.

La plume de l’auteur est fluide, en parfaite adéquation avec l'époque de son texte. Elle vous transporte dans une contrée où la brutalité est reine pour la survie, une contrée décrite avec passion et bonheur et qui vous donne cette sensation d'être dans cette foret, dans ce camp, dans ce village, dans cette arène.
En dehors de l'histoire, que j'ai trouvé superbe, c'est l'écriture de l'auteur qui en fait tout son ciment. Cette écriture qui vous plonge dans un monde de sensation, d'émotion, de rage, d'horreur, de sang. Chaque description de combat de gladiateur, chaque parcelle de peau arrachée, chaque goûte de sang versée....tout est décrit avec minutie, sans lourdeur. Les bons mots pour les bonnes actions. 
Des mots percutants, tendres, qui transcendent l'amour qu'Abrax et Laucos se portent, cet amour pour lequel ils se sacrifient, endurent la douleur, aussi bien physique que moral, cet amour pour lequel ils vont se battre pour retrouver la liberté, leur village, leur famille, cet amour qui donne l'espoir et l'énergie.

Bref, un roman coup de cœur qui a su me capter dès les premiers mots pour ne plus me lâcher, jusqu'à la fin. Un roman où page après page vous éprouvez tout un panel d'émotion, tantôt de la peur, tantôt de la peine, de la joie aussi, mêlée à l'euphorie des corps et l'union des âmes, de la crainte lorsque vous vous retrouvez en plein cœur de l'arène, du dégoût face au torrent de sang et au sadisme de certains personnages. 

L’émotion qui m'a le plus marquée, c'est l'amour, et oui, encore ce mot, mais ce lien entre Abrax et Laucos m'a tellement affectée, que c'est ce que je retiens le plus. Un amour comme celui-ci est tout simplement parfait, sans faux-semblant. D'ailleurs, cet amour prend une valeur incommensurable à la fin du récit. Et je dois vous avouer que cette fin est mon moment préféré du roman. J'en ai eu les larmes aux yeux tellement cet instant fut intense, poignant et si beau.

Je ne peux que vous conseiller de lire ce livre. Un roman qui vous entraînera chez les Gaulois, chez les Romains, avec leurs expressions bien à eux, où votre cœur palpitera sous les assauts des combats, décrit parfaitement, que ce soit dans l'action ou le physique des gladiateurs, où votre cœur vibrera sous l'amour d'Abrax et Laucos.

Merci à l'auteur pour cet excellent récit, que je n’hésiterai pas une seconde à lire et relire.
Et un grand bravo pour la couverture qui est juste superbe.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"