Chronique de "La panne et autres désagréments..." de Angie Le Gac



Auteur : Angie Le Gac
Editeur : auto-édition
Sortie : 23 octobre 2016 en broché / 28 octobre en ebook

Service Presse Auteur

Résumé :
Lionel est un drôle de garçon. Il vit seul avec maman dans un très vieil appartement... Oups ! Non ! Ce n'est pas lui ça. J'ai confondu avec un autre. 
Lionel est ce qu'on appelle communément un Geek : il vit branché à son ordinateur, sous perfusion de café au lait et ne sort jamais de chez lui. Sa vie aurait pu continuer à s'écouler calme et sans surprise, à l'abri des murs de sa maison, mais une panne le contraint à partir à l'aventure. Hors de son cocon protecteur, propulsé dans le vaste monde, il pourrait bien se perdre... Mais c'est sans compter sa rencontre avec Sasha, le beau gosse indiscipliné. 
Lionel et Sasha parviendront-ils à faire fi de leurs différences ? Lionel dit de Sasha qu'il est son "exact contraire, comme un négatif de photographie". Donneront-ils raison au vieil adage qui veut que les contraires s'attirent ? Par ailleurs, une histoire naissante peut-elle faire le poids face à la force des amours passés incarnés par le solaire Alexis ?
À toutes ces questions, cette histoire répondra. Ou pas...



~ ~ MON AVIS ~ ~

Ce court roman se lit assez vite et assez bien. L'histoire est sympathique, assez douce, bien que certains passages puisse vous serrer un peu plus le cœur.

Page après page, nous suivons un instant de vie, un instant de rencontre, entre Lionel, Sasha et Alexis et John. Sasha étant l'élément principal au milieu des autres hommes. C'est un peu lui le ciment de l'histoire, lui qui nous aiguille tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre.

Une panne viendra chambouler tout ce petit monde. Une panne qui aura bien des conséquences sur chaque aspect de la vie de Lionel, mais qui lui apportera aussi quelque chose de bien précieux.

Lionel est un personnage spécial, dont les divagations m'ont fait sourire. Si sa maladie est à l'origine de son comportement, j'ai trouvé que cela n'avait pas été assez exploité, développé, et surtout, qu'il n'avait pas expliqué une seule fois ce qu'il avait à qui que ce soit. Finalement, je me dis que si la maladie n'avait pas été mentionnée, mais seulement dit un caractère renfermé, maniaque, silencieux, de nature méfiante et distante, et bien cela aurait été pareil. 
Après, par certains aspects, Lionel nous est attachant, et, au fur et à mesure de notre lecture, nous espérons pour lui, voulons savoir si cette rencontre deviendra certaine ou si elle demeurera un passage.

Sasha est un homme ambiguë, très gentil, tout en légèreté et en luminosité. Au contraire de Lionel, Sasha est quelqu'un des très optimiste, de joyeux, de gai. Il entraînera sur son chemin notre geek, et lui ouvrira un nouvel horizon.
Son amitié avec Alexis est très forte, et vous verrez pourquoi. Il est là pour lui, pour l'aider, le soutenir.

Alexis est un personnage que l'on pourrait qualifier de secondaire, mais qui a son importance pour Sasha, pour nous montrer son caractère, nous révéler des choses de son passé.
Alexis va vous émouvoir par son histoire, son vécu et va étonnamment vous surprendre. A vous de lire pour savoir ce que vous réserve ce jeune homme particulier.

La relation entre Sasha et Lionel se fait assez rapidement. Pour moi, il m'a manqué un peu de sentiments, de chaleur entre ces deux hommes que tout oppose, j'ai trouvé aussi l'acceptation de Sasha par Lionel assez rapide compte tenu de son état émotionnel. Cependant, cette relation est tendre, douce, faite de compromis, d'amitié.

La construction du roman est bien menée, il est agréable d'avoir les points de vue de chacun des protagonistes, ce qui nous aiguille un peu mieux dans leur ressenti et leur vie. Les petits extraits mit au début de chaque chapitre sont un petit plus aussi, en adéquation avec le thème dudit chapitre. Et quand j'ai vu de qui était les petits extraits, j'ai souri, mais encore une fois, ça colle avec les personnages.

La plume de l'auteur reste assez légère, les traits d’humour et les sarcasmes sont un régal, bien qu'ils contiennent un peu de lourdeur parfois, il y a du rythme dans le  texte,  un élément étant toujours présent pour relancer l'intrigue, le décor est bien posé, nous comprenons où nous sommes. Au niveau de l'ambiance, j'aurai bien souhaité un peu plus de référence à la période du roman, c'est à dire Noël, du coup, cela m'a manqué un petit peu.

Au niveau des fautes et inversions de prénom que j'ai pu voir, je ne peux pas vraiment me prononcer, car j'ai eu une version non corrigée. Donc je resterai neutre là-dessus. J'espère seulement que la version finale sera plus aboutie.

La fin du livre est surprenante, et je dois vous dire que je ne l'ai pas vu venir. Ce final m'a donnée l'impression de partir sur un tout autre genre, l'impression de début d'un autre roman, bien plus glauque. 

En bref, un récit qui se lit facilement, une histoire qui tient la route, qui vous pousse à lire pour savoir où vont nos personnages, ce qui leur arrivent, s'ils s'en sortent, s'ils se trouvent, s'apprivoisent. De jolis instants d'humour, une première fois entre nos deux personnages principaux des plus mignonnes, toute en suggestion et douceur, ce que j'ai beaucoup aimé.
Si pour moi il m'a manqué quelques éléments pour me convaincre, cela reste une lecture sympathique, sans prise de tête, agréable.





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Chronique de "Après moi le déluge" de Matthieu Biasotto

Chronique de "Lola, petite, grosse et exhibitionniste" de Louisa Méonis

Chronique : "Je ne sais pas dire je t'aime"